La misère : une plante facile à entretenir et à bouturer

J’aime son petit nom et ses couleurs. Ses feuilles sont argentées zébrées vertes et violettes en dessous. C’est une plante d’intérieur qui mériterait d’être un peu plus connue tant elle est facile d’entretien et jolie. Je pense qu’elle doit son nom à sa culture facile car elle n’est pas exigeante et se contente de peu. Bienvenue dans l’univers de la Tradescantia Zebrina!

Origine

La Tradescantia Zebrina est originaire du Mexique. C’est une vivace couvre sol rampante qui se développe en zone forestière fraiche et ombragée. Comme elle est gélive, en France, nous la retrouvons dans nos intérieurs mais aussi à l’extérieur dans les régions méditerranéenne. L’espèce Tradescantia rassemble une soixantaine de variétés très différentes les unes des autres. J’ai rassemblé ici celles qui ressemblent à la Zebrina, cela donne envie d’ouvrir une collection!

Besoins

Pour s’épanouir, la Misère a besoin de 3 choses essentielles :

  • un sol riche et humifère : un mélange terreau / compost est parfait.
  • des arrosages réguliers : 2 fois par semaine en été et 1 fois en hiver pour garder la terre toujours humide.
  • une exposition à mi-ombre mais lumineuse.

Vous aurez compris, on reproduit son habitat naturel! A la maison, elle est sur le rebord d’une fenêtre côté ouest, elle a du soleil direct en fin de journée. Elle est dans un pot en terre cuite installé dans un cache pot cygne. C’est une bouture que j’ai eu de ma sœur qui l’a eu de … ? Mystère 😉

Bouture

En poussant, la Tradescantia Zebrina allonge ses tiges et se dégarnie à la base, ce n’est pas très esthétique. Les boutures sont un excellent moyen de regarnir la base.

Vous avez 2 façons de faire des boutures : dans l’eau ou directement en terre tout en veillant à garder une humidité constante. A la maison, je prélève les grandes tiges devenues trop longues avec peu de feuilles. Je les coupe en section de 10 cm puis je les mets dans l’eau. Des petites racines vont apparaitre en quelques jours/semaines. Lorsqu’elle manque de l’eau, j’en remets et je ne la change jamais.

Sur la photo, est ce que vous voyez les racines? Cette bouture a déjà quelques semaines! Je repique soit les boutures directement dans la plante mère pour la regarnir à la base (je fais un trou avec un bâton en bois et je place doucement la bouture) soit dans un nouveau pot pour faire un nouveau pied. Facile non?

Vous l’aurez compris, la Misère est une plante facile qui embellit la maison et qui se bouture les doigts dans le nez 😉 Si vous voulez voir d’autres plantes, n’hésitez pas à aller voir mes autres articles ou mon tableau Pinterest dédié ;).

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • J’adore la misère. J’en avais piqué une bouture il y a trois ans et aujourd’hui j’en donne à tout va tellement cette plante pousse vite. Il y a deux semaines j’ai récupéré de nouvelles boutures d’une misère toute verte et j’ai hâte de me faire envahir par cette petite.
    Ah oui je voulais aussi te dire que ton cache-pot cygne est une MERVEILLE !!!