Les serviettes hygiéniques lavables ou SHL

Aujourd’hui, je vous propose (encore) un article sur le thème du zéro déchet avec les serviettes hygiéniques lavables ou SHL. C’est une des nombreuses manières de recueillir son sang lors des règles et de façon écologique. J’ai envie de partager avec vous mon expérience et de faire un focus sur ce produit zéro déchet qui arrive de plus en plus dans notre salle de bain.

Comme leur appellation l’indique les serviette hygiéniques lavables sont … lavables (scoop du siècle! Merci Charlotte!), elles remplacent les serviettes hygiéniques jetables et ont une durée de vie de plusieurs années. Elles recueillent le flux menstruel mais leur utilisation ne s’arrête pas à ça ! car elles sont très utiles lors d’incontinence ou du post-partum.

J’en utilise depuis 2008 après de nombreux problèmes d’allergies… Elles sont parfaites!

Depuis 6 ans, j’utilise des serviettes fabriquées maison et j’ai récemment changé pour des SHL de la marque Hannahpad (je reviendrai sur cette marque dans un prochain article). Mes anciennes serviettes hygiéniques lavables ne me convenaient plus, elles étaient trop épaisses et donc inconfortables.

Anatomie d’une serviette hygiénique lavable

Une serviette hygiénique lavable est composée de :

  • plusieurs épaisseurs absorbantes en contact avec votre peau et qui absorbent votre flux. Les SHL sont déclinées en plusieurs tailles et capacités d’absorption.
  • un tissu extérieur imperméable qui empêche les fuites.
  • deux ailettes latérales qui se rabattent pour attacher la serviette à votre culotte par des boutons-pression. Elles maintiennent votre serviette bien en place. Fini la bagarre avec les autocollants des ailettes!

Comme je le mentionnais dans le début de cet articles, les SHL ne sont pas uniquement destinées à la période de règles vous pouvez les utilisez pour :

  • les pertes quotidiennes ou le spotting (petites tâches de sang lors de votre début ou fin de flux).
  • les règles légères, normales, abondantes et très abondantes.
  • le post-partum et le retour de couche.
  • les fuites urinaires et l’incontinence.

Des accessoires sont proposés pour faciliter l’utilisation des serviettes hygiéniques lavables comme des trousses pour les ranger ou des petits plastiques réutilisables à glisser dans votre sac à main pour protéger votre SHL et recueillir celle qui est usagée. Vous trouverez également des produits d’hygiène pour laver vos serviettes hygiéniques lavables comme de la lessive ou du savon.

Pourquoi utiliser des serviettes hygiéniques lavables?

Les raisons peuvent varier sur l’utilisation des serviettes hygiéniques lavables en fonction de vos besoins et de vos choix.  On ne va pas se le cacher, laver les SHL ça prend du temps et je comprends tout à fait les utilisatrices des serviettes hygiéniques jetables: rapides à utiliser, composants de plus en plus sains et performances d’absorption. Loin de moi l’idée de juger, chacun fait comme il veut et peut!

Personnellement, voici les raisons de mon utilisation des SHL:

  • elles protègent ma peau avec des matériaux sains. J’avais de gros problèmes d’allergies aux composants avec ma peau fragile. J’ai vite oublié les serviettes hygiéniques en plastique avec parfum! Yahou!
  • elles ne se jettent pas. Je n’ai jamais aimé le « utiliser – jeter » et me suis rendue compte qu’en une vie de femme ça en faisait des protections jetées! En moyenne, une femme utilise au cours de sa vie 10 000 à 15 000 produits menstruels (serviettes, tampons, applicateurs, emballages individuels) selon Planetoscope. Et il faut 500 ans à ces produits hygiéniques pour se dégrader, c’est-à-dire autant qu’une bouteille en plastique. Ce qui fait de l’industrie des protections hygiéniques l’une des plus polluantes au monde, selon Greenpeace.
  • elles sont économiques car réutilisables de 3 à plus de 10 ans. Petit calcul: 13 paquets à 3 euros par an = 39 € par an sur 5 ans = environ 200 €.
  • le sang écoulé sent beaucoup moins voir pas du tout par rapport aux serviettes hygiéniques jetables. Peut-être due au plastique et à la mauvaise circulation de l’air? Opération fromage activé ? 😉

De plus, en les utilisant, je me suis rendue compte qu’elles étaient :

  • nomades: vous les emmenez partout, oui même en festival et en voyage!
  • là pour plusieurs années ! vous avez votre stock à point c’est tout : plus besoin d’y penser sur votre liste de course.
  • silencieuses! Lol oui, j’ai déjà été gênée par le bruit des serviettes jetables quand on marche! genre vous avez un sac plastique dans la culotte? Dites moi que je ne suis pas la seule parano à avoir entendu ce bruit? 😉

 

Le lavage des serviettes hygiéniques lavables : est-ce contraignant?

C’est la principale raison de son « non-utilisation » et je comprends tout à fait. Cela demande un petit ajustement dans nos vies qui vont toujours plus vites. Après plusieurs années d’expérience et d’ajustement, pour moi cette contrainte a vite été balayée 😉 Je voyais plus les bénéfices que les inconvénients des serviettes hygiéniques lavables. Dans la continuité et avec l’entrainement, nous avons aussi utilisé du lavable pour les couches de Loup avec les couches lavables pendant 2 ans.

Pour moi, il y a 2 méthodes de lavage:

  • Le turn-over : après votre journée rincez vos SHL, lavez-les puis faites les sécher. Elles seront sèches pour une autre journée d’utilisation le lendemain ou le surlendemain. Je conseille un étendoir pour les faire sécher plus rapidement.
  • Le « tout en 1 fois » : c’est ma petite méthode de fainéante. Après avoir porté ma SHL, je la place dans un contenant sans la rincer. Puis lorsque mon cycle est terminé, je remplis d’eau froide le contenant de SHL et je les laisse tremper de 24h à 48h. Ensuite, je frotte chaque SHL avec un savon détachant naturel puis direction la machine à laver. Vos SHL se lavent donc en une fois par cycle. L’inconvénient de cette méthode c’est qu’il faut un certain nombre de SHL et qu’elles seront peut-être « tâchées » car ne sont pas rincées tout de suite comme le préconisent de nombreuses marques.

Ensuite vient l’étape du séchage, le meilleur étant l’air libre au soleil. Mais dans le cas où vous n’avez ni balcon ni soleil, un étendoir à linge fait très bien l’affaire. Le sèche linge est possible pour certaines marques mais vos SHL s’abimeront peut-être plus vite.

Aujourd’hui, les marques vous propose des savons naturels anti-tâches et anti-bactérien pour laver vos SHL. Les huiles essentielles peuvent nous aider aussi à nettoyer les SHL, je pense à l’huile essentielle d’arbre à thé qui est un puissant anti-fongique et anti-bactérien.

Combien faut-il de serviettes hygiéniques lavables?

Cela dépend de vous, de votre cycle et de votre porte monnaie. Personnellement, je mets moins de serviette hygiénique lavable que de serviettes jetables. Ma méthode de lavage fait aussi que j’ai besoin de plus de SHL qu’une personne qui choisit de les laver à la fin d’une journée d’utilisation. L’idéal pour moi est d’en avoir 3 petites et 8 moyennes mais comme je le disais cela dépend de vous 😉

Comme je le notais plus haut, les marques de SHL sont déclinées en plusieurs tailles et capacités d’absorption. Elles vont de la taille protège slip jusqu’à la taille XXL avec un maximum de capacité d’absorption (pendant la nuit ou si vous avez un flux abondant). Les sites propose généralement des tableaux comparatifs pour différencier les SHL comme celui-ci chez Hannahpad ou cet article sur le blog de Dans Ma Culotte. Personnellement, je n’ai jamais jamais eu de fuite avec une SHL contrairement aux serviettes hygiéniques jetables.

Où trouver des serviettes hygiéniques lavables ?

En 2008 le choix n’était pas si étoffé qu’à présent. J’ai démarré avec des serviettes hygiéniques lavables semblables à des langes qu’il fallait plier dans un insert imperméable: pas très pratiques et pas super agréables à porter avec les épaisseurs. Depuis, de nombreuses petites entreprises sont nées pour nous proposer un large choix de SHL! Voici une petite sélection de fabricants de SHL :

  • Dans ma culotte : une gamme complète de protections intimes fabriquées en France : SHL, coupes menstruelles, tampons bio, box et même des kits DIY même !
  • Hannahpad: des SHL  venues de Corée du Sud, toutes douces en coton biologique certifié.
  • Ceciline : Julianna propose une large gamme de SHL OEKOTEX fabriquées dans son petit atelier
  • Plim : une large gamme de SHL OEKOTEX et d’autres protections intimes comme les coupes menstruelles mais aussi des produits zéro déchets.

Bien souvent, ces fabricants proposent de nombreuses tailles de protections lavables mais aussi des kits comprenant plusieurs tailles de protection à un prix avantageux par rapport à l’achat à l’unité. Certaines vous proposent même un échantillon d’essai pour tester votre première SHL sans avoir à payer les frais de port comme Hannahpad.

Et pourquoi pas les faire grâce à des tutoriels comme celui de Better than butter et à des boutiques de tissus bio comme Biotissus ou Ar Brinic.

Ma sélection coup de cœur

Enfin, je n’allais pas vous quitter sans vous avoir donné mes coups de cœur non mais? Voici donc ma sélection :

Les SHL sont une façon de recueillir ses règles de manière écologique comme les coupes menstruelles.

J’espère n’avoir rien oublié 😉 et que ça vous ait plu? Alors tentée par les SHL? Vous avez dejà testé? Vous aimeriez? Vous avez des questions? N’hésitez pas 😉 Je reviens bientôt avec mon avis sur les SHL d’Hannahpad.

Toutes les SHL de mes photos sont des Hannahpad

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Merci pour cet article hyper complet ! j’aimerais passer aux SHL mais ce qui me fait peur c’est que parfois je peux avoir un flux important et que je travaille dans des bureaux, j’ai toujours peur que ça « déborde ». Et pour changer de SHL est-ce facile quand on doit aller au toilette au bout du couloir ? BREF je me pose encore beaucoup trop de question haha !

    • Coucou Mathilde, contente que cet article te plaise et merci pour ton retour ! A mon avis, si tu veux tester, fais-le de chez toi avec une serviette hygiénique lavable pour un flux important. Tu seras tranquille chez toi et tu pourras tester sereinement l’absorption. Pour moi, qui est aussi un flux fort, je te dirai qu’il n’y a pas de soucis mais c’est mieux que tu expérimente par toi-même. Chez Dans ma Culotte et Hannahapad (entre autre) ils ont des serviettes pour flux important, je te mets les liens :
      – les nuits, ultra nuit et Super ultra nuit : http://www.hannahpad.fr/a-l-unite
      – les nuits : https://dansmaculotte.com/fr/19-serviettes-hygieniques-lavables-nuit

      Pour ton autre question par rapport au changement de SHL c’est comme une serviette normale, dans le sac à main ou une poche elles ne se verront pas. Lors du changement, la serviette utilisée se plie dans un petit sac en plastique ou une pochette, ni vue ni connue. Et j’ai même envie de te dire que ça fait moins de bruit que celle en plastique! Tu as juste le bruit de l’unique pression 😉

      N’hésite pas si tu as d’autres questions.

  • Bonjour
    Article super intéressant. Je ne savais même pas que cela existait, mais à vrai dire on ré-invente ce que nos grands-mères devaient utiliser avant le tout plastoc. Le retour aux sources mais en mieux !
    Franchement c’est si bien vendu que je vais tenter l’expérience! Merci pour le partage.
    J’en ai parlé à une utilisatrice me remonte un problème non anticipé: les pressions ne sont pas trop compatibles avec le vélo 😉
    J’adore ton blog, belles photos, belles ambiances et bonnes idées!

    • Merci Alberte pour ton message. Oui c’est vrai, on réinvente ce qui a déjà été inventé, et encore on peut remonter à l’antiquité pour les premières protections hygiéniques! Dès l’arrivée du plastique, ça du être fantastique! Mais aujourd’hui, nous revenons vers le naturel et vers des protections qui ne se jettent pas… Par rapport au vélo, je n’y avais jamais pensé! Je n’en ai jamais fait avec des SHL, j’évite à ce moment là car je fais rapidement des mycoses! Mais c’est vrai que c’est dommage que ça ne soit pas compatible! A faire remonter aux fabricants 😉
      Je suis contente de t’avoir convaincue 😉 , n’hésite pas à revenir ici pour nous partager ton expérience si tu le souhaites. J’espère que cela te plaira!
      Merci encore pour ton message et tes compliments sur le blog <3 cela me fait chaud au cœur!

      • Et bien j’ai sauté le pas suite à ton article, j’ai commandé une serviette sur Hannahpad. Expérience concluante, ces serviettes sont hyperconfortables, rien à voir avec les jetables, pas ce bruit (je confirme!) désagréable de plastique et protection au rendez-vous. . J’avais prévu de passer au lavable après avoir fini mon stock de jetable mais c’est tellement plus agréable que je n’ai pas poursuivi les jetables.Seul bémol: la couleur blanche qui se tâche et donne des traces pas très glop et le prix.
        Du coup j’ai décidé d’en faire moi même, avec un tissu sombre et de la serviette éponge mais l’efficacité n’est pas aussi probante niveau absorption! je vais donc recommencer avec du zorb, après documentation.
        j’espère que le résultat sera là, en plus c’est vraiment pas compliqué à coudre!

  • C’est quelque chose qui me tente de plus en plus à force d’en entendre parler. Je suis encore dans une période d’hésitation pour les SHL et la cup, le mieux ce serait que je me lance et que je vois si ça me convient et lequel me conviendrait le mieux. De plus, les serviettes jetables ne sont pas toutes très bonnes pour la santé, avec tous les produits qu’il y a dedans, et on ne pense pas forcément à acheter des plus saines en magasins spécialisés ou sur internet à temps, ahah. En tout cas ton article est plein de bons conseils et d’astuces pour nous aider à sauter le pas, je te remercie d’avoir pris le temps de l’écrire.

    • Bonjour Ghexia, merci pour ton retour. Tu as raison, sans tester toi-même tu ne pourras pas choisir ce qui te correspond le mieux. Personnellement j’ai acheté une cup il y a plusieurs années mais malgré les nombreux essais je n’ai jamais accroché! Par contre, une de mes amies n’utilise que ça et est ravie. Et je suis d’accord avec toi, les serviettes jetables ne sont pas toutes bonnes pour la santé : plastique, COV, parfum, agent de synthèse… que du bonheur pour la peau sans parler de la phase de dégradation… Bon test, n’hésite pas à faire ton retour 😉

  • Merci pour cet article qui m’intéresse beaucoup !!! J’imagine que c’est le même entretien que les couches bébés lavables…. Ça fait quelques mois que je pense à passer commande !