Poules

Les poules #2 : le poulailler

Je continuer ma petite série d’articles sur les poules, aujourd’hui nous nous penchons sur le poulailler.


Cet endroit où les poules vont dormir, pondre leurs œufs et se réfugier (très rarement) en cas de mauvais temps.
Chez nous, nous avons 2 poulaillers :
– un construit par nos soins qui sert
de logis et de pondoirs (qui doit être rénové cette année)
– une cabane/chalet de jardin acheté dans un
magasin de bricolage qui devait remplacer le premier mais qui est devenu petit à petit l’endroit du nourrissage : stocks de graines et nourrisseurs/eau à volonté. Il fait aussi office de pondoirs.


Le poulailler idéal devrait être :

– pratique à nettoyer, sans trop de coins inaccessibles, d’interstices (car en ayant des poules vous allez certainement rencontrer les poux rouges… je vous en parlerai dans un prochain billet)
– nettoyable à grande eau (le bois peut convenir si vous le laissez bien sécher, nous faisons ça ici)
– pratique pour aller chercher les œufs (une trappe accessible de l’extérieur)
– adapté aux nombres de poules
– étanche à l’eau, avec un minimum d’isolement pour l’hiver
– muni d’une porte refermable
– muni de perchoirs et de nids pour pondre.

Le type de poulailler

Vous pouvez opter pour un poulailler déjà assemblé que l’on trouve en magasin. Ils sont jolis, pratiques, fait pour quelques poules et se montent facilement. Je vous conseille, si vous optez pour ce choix, de prendre un poulailler sans l’enclos, je trouve ceux minis d’un enclos beaucoup trop riquiqui pour plusieurs poules. Dans les modèles que j’aime bien il y a par exemple ceux-ci que vous pouvez trouver chez Truffaut.

 
Il existe aussi des poulaillers mobiles munis de roulettes que vous bouger à l’endroit que vous souhaitez pour fournir un espace herbé à vos poules. Mais est ce bien de bouger leur habitat? Grande question?

Ensuite, il y a le poulailler que vous construisez de A à Z. C’est le choix que nous avons fait (les adeptes du DIY que nous sommes héhé). Après des travaux de charpente, nous avions pas mal de matériaux disponibles. Nous en sommes contents mais nous allons changer cette année les cloisons qui ne sont pas assez épaisses pour l’hiver et qui ont beaucoup de petits coins pas très accessibles pour nettoyer. Et si vous souhaitez peindre votre poulailler à la sauce suédoise voici une superbe recette de peinture (testé chez nous et pas bougé depuis 3 ans).

Puis le poulailler détourné, comme ici dans un buffet vaisselier. Il y a aussi des poulailler caravane, voiture, armoire…

L’emplacement de votre poulailler 

Il est important, protégé des vents dominants avec un espace ombragé pour l’été et un espace ensoleillé pour l’hiver. L’ouverture serait plutôt à l’est au soleil levant. J’aime bien cette illustration et cet article. 

L’enclos 

Chez nous il y a des petites chipettes qui volesautent très bien, du coup la clôture monte à 1,60 mètre avec 10 cm enterrés. Si je devais refaire l’enclos de mon poulailler je le ferai avec des ganivelles (comme cet exemple), j’adore ces clôtures en bois de châtaignier que l’on voit souvent en bord de mer. Elles sont bien souvent fabriquée en France et sont durables, le châtaignier est un excellent bois résistant. Sinon un grillage à petites mailles fait très bien l’affaire.

La hauteur de l’enclos dépend du gabarit de vos poules, en gros, plus elles sont grosses plus elles ont du mal à sauter haut (quoique des fois une de nos orpingtons passent 1m20 facile). Fanny tu nous raconteras en commentaire tes petites poules qui dorment dans les arbres 😉

L’enclos idéal de 20 m² par poule pour éviter que celui-ci ne ressemble à de la terre battue. Le notre fait 100 m² et est vite devenu de la terre battue… malgré une tentative de ré-herbage… Un jour nous aurons plus grand.

Sur ce, j’espère que cet article vous a plus, je vous quitte pour préparer le prochain billet qui concernera les races des poules 😉

13 Commentaires

  1. DeboBrico

    25 mai 2016 at 18:51

    Chez nous le poulallier est super donc pas de soucis. Notre problème du moment c'est l'enclos, elles en sortent sans arret, ce qui est soi n'est pas un soucis car notre jardin est cloturé sauf qu'elles ont grignoté toutes nos plantations dans le potager et qu'elle nous font des trous partout. C'est vrai que notre grillage est assez bas mais de toute façon elles passent par en dessous, en creusant des trous. Du coup on pense qu'au lieu d'enfermer les poules, on va enfermer le potager!!

    1. Bonjourtangerine

      25 mai 2016 at 19:10

      Rha ce sont des chipettes aussi les vôtres! Clôture trop basse? des trous? Nos poules aussi s'attaque direct au potager!!! C'est la cata … pas bête de cloturer là ou tu ne veux pas qu'elles aillent 😉

    2. Bonjourtangerine

      25 mai 2016 at 19:11

      D'ailleurs merci pour ton commentaire je viens de rajouter une partie enclos 😉

  2. choufleurlajolie

    25 mai 2016 at 19:40

    Le poulailler détournée est canon

    1. Bonjourtangerine

      31 mai 2016 at 12:59

      Ouiiiii il est terrible! Pour celles qui aiment le vintage, la recup et les poules 😉

  3. Ysaline

    26 mai 2016 at 12:50

    Bonjour,

    Pour que les poules ne volent pas, il suffit de leur couper les plumes d'une aile (c'est indolore puisqu'on ne coupe que les plumes). Ainsi, elles sont déséquilibrées et ne peuvent pas voler très haut…

    Bon courage !

    Cordialement.

    1. DeboBrico

      27 mai 2016 at 07:30

      Les miennes ont une aile coupée mais elles s'échappent tout de même!

    2. Bonjourtangerine

      31 mai 2016 at 13:00

      J'avais aussi essayé et ça n'avait pas marché. Elles prennent bien leur élan et sautent aussi grâce à leurs pattes. Mais merci du conseil 🙂

  4. Céline

    28 mai 2016 at 13:44

    Merci pour ce bel article plein de bons conseils, je prends note et je suis déjà impatiente de lire le prochain billet. ^^

    Je me permets de t'en parler, je ne sais pas si tu as suivi ces derniers jours l'action de l'association L214 sur les poules du Perrat, du coup comme l'établissement insalubre a été fermé, les poules devaient être abattues mais diverses associations se battent pour faire adopter ces pauvres petites poulettes et leur offrir une deuxième chance. Voilà, je t'en parle, sait-on jamais (et quand je vois comme tu t'occupes bien de tes résidentes, ça fait plaisir à voir). n__n

    http://www.l214.com/appel-au-sauvetage-des-poules-du-perrat

    Bises, bon WE!!

    1. Bonjourtangerine

      31 mai 2016 at 13:02

      Bonjour Céline,

      Ouiiii ma soeur vient juste de partager l'info sur FB. Je vais faire passer l'info ici dans mon prochain billet et sur FB de ce pas. Merci à toi et merci pour elles.

    2. Bonjourtangerine

      31 mai 2016 at 13:03

      Je viens d'aller voir , elles ont été abattues?

    3. Céline

      2 juin 2016 at 09:51

      Coucou!

      Non, l'opération de sauvetage et d'adoption continue apparemment.

  5. Nelfe

    31 mai 2016 at 23:13

    Vous avez 100m² réservés à vos poules !? Mais c'est royal ça !
    Ah ça me rappelle tellement de souvenirs chez les grands-parents tout ça. Les oeufs frais, un délice. Ici ce n'est pas possible, nous n'avons pas d'espace dégagé (tout est arboré et paysagé) alors j'achète mes oeufs chez l'agriculteur bio. A défaut 🙂

Laisser un commentaire