Je teste la sérigraphie pour mes bouillottes

Vous connaissez cette petite idée qui vous trotte dans la tête ? Et bien depuis l’année dernière, j’ai envie de personnaliser les tissus des housses de mes bouillottes. J’ai plusieurs raisons qui m’incitent à passer le cap et me lancer. La première c’est que j’aimerai abandonner progressivement l’utilisation de coton au profit du lin qui pousse plus localement et plus durablement. Ensuite, j’aimerai proposer des motifs originaux et uniques. Je pourrai travailler en collaboration avec des illustrateurs(trices) que j’apprécie et pourquoi pas moi me lancer!

Je me suis donc intéressée aux différentes techniques d’impression sur tissu : numérique ou manuelle. Cette dernière m’attirait plus et je me suis rendue compte qu’il était difficile de trouver de l’impression numérique sur du lin. Il y a trois principales techniques d’impression à la main: le tampon, le pochoir et la sérigraphie. Celle-ci m’a paru la plus adaptée à mon projet et je vous avoue j’en rêve secrètement depuis des années !

La première étape était de découvrir et de maitriser (un peu) la technique de la sérigraphie. Pour me rendre compte réellement du rendu, j’ai contacté Gomargu, illustratrice talentueuse rencontrée via Instagram pour qu’elle me fasse une première illustration. Après plusieurs échanges, elle a dessiné ces fameux utérus fleuris que vous avez pu voir sur Instagram.

Ensuite, place au concret ! J’ai donc suivi un atelier d’initiation avec Marie de L’Atelier Hop Là à Lille. Nous avons vu les différentes étapes pour sérigraphier mon motif sur du papier puis du tissu. Grâce à ses conseils et son expérience, Marie m’a guidé jusqu’à ces fameux coups de racles pour déposer l’encre sur le tissu.

Je suis hyper contente des résultats et cela me conforte dans le choix de cette technique d’impression. Avec la sérigraphie, je peux créer/imaginer des motifs avec une multitude d’effets possibles et les imprimer moi-même. Cela me permet de maitriser de A à Z la fabrication de mes bouillottes : pas d’intermédiaire, choix des encres oeko tex, impression sur un tissu en lin fabriqué dans le Nord… et j’avoue que c’est addictif ! Quelle magie lorsque vous voyez votre dessin fusionner avec le tissu que vous adorez tant!

Place maintenant aux tests et aux essais. Je vais « essayer » d’être autonome avec cette technique 😉 Rendez-vous dans quelques semaines/mois 😉

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *